Traits d'Union

Une plume singulière & intimiste – Une formation active & responsable

Archive for the tag “sport”

Peace and sport

Une formation citoyenne

Peace and sport

Benjamin Moukpetit parrain de l’association Peace and sport en formation à Lauzerte

Dans le cadre de mon activité, je travaille en ce moment avec Peace and sport, une association qui promeut le sport et l’orientation professionnelle. J’interviens en tant que formateur sur la partie socio-professionnelle et j’ai eu la chance de rencontrer le parrain de la session : BOUKPETI Benjamin, un médaillé olympique en canoé en 2008. Le voici avec sa breloque autour du cou.

Traits d’Union est une agence de communication rédactionnelle de marketing ou de journalisme d’entreprise (digitale et print), une agence de conseil en communication globale et relations publiques et presse, & un organisme de formation continue et d’accompagnement.

Notre offre de communication digitale ou papier et de formation (en présentiel ou sur Internet) s’adresse aux entreprises ou à d’autres formes de structures.

Nous nous considérons comme une entreprise citoyenne et solidaire. Très attaché aux valeurs humaines, nous mettons au cœur de nos activités la personne.

Sébastien VIVES, journaliste-rédacteur professionnel expérimenté, est dans le métier depuis plus de onze ans. Il a également élargi les cordes à son arc en devenant formateur il y a trois ans. Il s’est entouré d’autres professionnels dans la communication et le coaching pour proposer une prestation complète pour les entreprises. De part son parcours, Sébastien VIVES est profondément attaché aux partenariats, à la collaboration entre les personnes. Le nom Traits d’Union a justement été choisi pour faire le lien entre les personnes, aussi bien dans les formations que dans la communication.

Contact : Sébastien VIVES (gérant et formateur de Traits d’Union)

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr ou contact@traits-dunion.fr
Tél. : 07 82 03 08 70 ou 06 20 16 86 57
Linkedin : Sébastien VIVES
Twitter : https://twitter.com/sebastienvives
Facebook : Traits d’union ou Sébastien VIVES

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Bpifrance

Bpifrance sponsorise l’USM Sapiac

Bpifrance

Patrice Bégay (à gauche), Directeur exécutif communication et BPI France Excellence, Laurent de Calbiac, Directeur régional BPI France Toulouse, Véronique Védrine, Directrice du réseau sud de BPI France, et Thierry Eychenne, Président du Conseil de Surveillance USM Sapiac, portent le maillot montalbanais floqué du sponsor BPI France. (Crédits : SV)

Sébastien Vives, journaliste de l’entreprise Traits d’Union a réalisé un article pour le magazine La Tribune Toulouse concernant un partenariat de sponsoring maillot de Bpifrance avec l’USM Sapiac, le club de rugby de Montauban, pensionnaire du championnat national professionnel de Pro D2. Vous pouvez vous aussi faire appel à Sébastien VIVES pour rédiger un article.

BPI France se lance dans le sponsoring sportif. L’USM Sapiac, club de rugby montalbanais, et la Banque publique d’investissement, ont scellé, mercredi 7 septembre 2016 au stade Sapiac, un partenariat annuel de sponsoring maillot. La banque, qui a pour mission de « servir l’avenir », souhaite s’implanter un peu plus sur les territoires avec plusieurs contrats de ce type.

« Nous partageons avec l’USM Sapiac les valeurs entrepreneuriales de volonté et d’optimisme. Nous souhaitons valoriser les succès sur les territoires. Les énergies créatrices sont en région. Et ce club est un excellent agitateur économique au niveau local. Avec l’USM, nous allons rencontrer davantage de clients et nous avons beaucoup de business à faire tous ensemble.  »

Avec ces mots, Patrice Bégay, directeur exécutif et directeur de la communication de Bpifrance Excellence, a transformé, le 7 septembre 2016 dans la cité d’Olympe-de-Gouges, l’essai de partenariat avec l’équipe montalbanaise de rugby, qui avait été initié en 2014. Pourquoi avoir coché le nom de Montauban et pas d’autres clubs rugbystiques, plus huppés de la région?

« Parce que nous aimons les gens qui ont des visions et Thierry Eychenne, le président de l’USM, m’a convaincu de son projet », explique Patrice Bégay.

« Nous souhaitons développer notre réseau avec les différents acteurs économiques de la ville », rajoute Laurent de Calbiac, directeur régional Bpifrance.

La Banque publique d’investissement, dont les actionnaires sont l’État et la Caisse des dépôts, devient le principal sponsor maillot durant un an – éventuellement renouvelable – du pensionnaire de Pro D2. Le montant du financement n’a pas été communiqué mais il est « équivalent » à celui d’une formation de Top 14 (élite nationale) comme le Stade Français, champion de France 2015. Bpifrance lie des accords, dans toute la France, avec des clubs sportifs collectifs féminins ou masculins, de handball, de volley-ball ou donc de rugby.

Un accord gagnant-gagnant

Comme l’indique Patrice Bégay, « 90% des décisions sont prises dans les régions ». La section de Bpifrance en Occitanie, basée à Balma en Haute-Garonne, a investi 45 millions d’euros, en 2015, auprès de 310 entreprises du Tarn-et-Garonne.

Grâce à cet accord, l’Union sportive montalbanaise Sapiac (créée en 1903 et champion de France en 1967) pourrait élargir dans un futur proche, son réseau de sponsors, dans un monde professionnel qui demande de plus en plus d’apports financiers extérieurs. « Nous ouvrons le carnet d’adresses de nos clients à notre nouveau partenaire », a assuré Patrice Bégay. « Nous espérons que ces fiançailles dureront longtemps pour un investissement dans l’avenir », lui a répondu Thierry Eychenne, le Président du conseil de surveillance de l’USM Sapiac, avant de préciser sa pensée : « il est compliqué de créer des richesses. Nous avons besoin d’être accompagné. Nous allons écrire une belle histoire. »

2 000 chefs d’entreprises aux Rencontres de la niaquephoto2

Et cette histoire se poursuivra en début d’année prochaine. L’USM Sapiac participera, avec les trente-neuf autres clubs sportifs partenaires de Bpifrance, à la troisième édition des Rencontres de la niaque, spécial champions, le 18 janvier 2017 à Paris où 2 000 chefs d’entreprise de toute l’Hexagone seront présents. La deuxième édition avait réuni plus de 3 600 personnes. Le ballon est désormais dans les mains des dirigeants du club montalbanais pour inscrire d’autres transformations de conventions de partenariat.

Article rédigé par Sébastien VIVES le 09/09/2016 – commande et paru dans le journal La Tribune (agence de Toulouse) sur le site web.

Télécharger l’article en PDF : bpifrance-sponsorise-le-club-de-rugby-de-montauban

Pour recevoir cet article sur Bpifrance et l’USM Sapiac ou d’autres articles:

Pour nous contacter :

Traits d’Union

07 82 03 08 70

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Savate. Mag Sportmag

Le numéro 2 du magazine sorti en février 2016

Couverture mag FF Savate 2 Couverture mag Savate 2

Avec mon client Sportmag, magazine multi-sports, implanté nationalement depuis des années, je rédige les articles du magazine mensuel spécial Savate boxe française, qui est sorti en février 2016. Sportmag a noué un partenariat avec la Fédération Française de Savate boxe française et Disciplines associées.

Traits d’Union et son journaliste sportif Sébastien VIVES, par ailleurs gérant et fondateur de cette entreprise, a eu la chance donc d’être choisi pour cette nouvelle revue. Signe de la qualité de ses écrits et de son professionnalisme reconnu dans le monde des médias.

Vous pouvez le télécharger gratuitement : http://www.sportmag.fr/images/sportmag_pdf/spm-85-savate.pdf

A lire sur le site de Sportmag, notre partenaire. Nous rédigeons des articles sur tous les sports. Sébastien Vives peut écrire sur n’importe quel sujet (sport, environnement, économie, entreprise, tourisme, culture…). N’hésitez pas à nous commander un article.

Pour recevoir tous les articles rédigés par Sébastien VIVES dont celui sur la Savate boxe française :

Pour nous contacter :

Traits d’Union

Sébastien VIVES

Tél. : 07 82 03 08 70

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr ou contact@traits-dunion.fr

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Beach-volley

Rio dans le viseur !

Beach-volley

L’équipe de France de beach-volley a terminé sa saison mi-novembre avec une belle quatrième place de Youssef Krou et Edouard Rowlandson au Qatar open. De bon augure avant 2016 et les Jeux Olympiques.

Après leur mésaventure à Antalya en octobre dernier (accident de voiture) qui les a contraints au forfait, Edouard Rowlandson et Youssef Krou ont su rebondir en allant chercher une quatrième place au Qatar pour le dernier tournoi de leur saison de beach-volley. « C’est très important de terminer l’année avec un bon résultat », commente Stéphane Canet, l’entraîneur de l’équipe de France masculine, qui se félicite de la saison passée. « Ils ont atteint les objectifs que nous nous étions fixés. La dynamique était très bonne jusqu’aux championnats du monde. Après, ils ont réussi à nous qualifier avec Yannick et « JB » (Salvetti-Daguerre) pour la finale de la Continental cup. »

Le beach-volley français dans la vague

Actuellement classés 25e au ranking olympique, qui sera pris en compte pour attribuer des sésames pour Rio, Edouard et Youssef restent dans la course. « Ce qui leur a fait défaut cette saison, c’est de ne pas avoir participé aux trois grands chelems de l’été, à Los Angeles, au Japon et à Gstaad, mais aussi à la finale des championnats d’Europe, qui rapportent beaucoup de points. »

De leur côté, Yannick Salvetti et Jean-Baptiste Daguerre, s’ils ont parfois dû lutter pour sortir des tableaux de qualification des tournois du World tour, se sont distingués en répondant présents sur les deux épreuves de la Continental cup cette saison, à Montpellier en mai et à Vilnius en septembre. « C’était leur priorité et ils ont été impériaux sur les deux tournois », souligne Stéphane Canet. « Ce sont vraiment des « impact players », ils sont très forts quand ils sont conditionnés pour des objectifs précis. »

2016 : objectif deux tickets pour Rio

La saison 2015 à peine terminée, Stéphane Canet est d’ores et déjà tourné vers la suivante et le grand objectif de l’équipe de France, la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio. Les Bleus visent deux tickets (le maximum autorisé par nation) : le premier via le ranking olympique pour la paire Krou-Rowlandson, le second via la Continental Cup pour le duo Salvetti-Daguerre. Pour ce qui est du ranking, Edouard Rowlandson et Youssef Krou, actuellement 25e, devront terminer parmi les 17 premiers au 13 juin 2016 pour valider leur ticket, douze résultats étant pris en compte sur 2015-2016 pour calculer le total de points.

L’autre ticket passera par la finale de la Continental cup de beach-volley qui aura lieu du 23 au 26 juin à Stavanger (Norvège). Le vainqueur de cette épreuve européenne gagnera un quota olympique, les deuxième et troisième disputeront la World continental cup (4-10 juillet) qui réunira les deuxième et troisième de chacun des cinq continents et dont les deux finalistes iront aux JO.

Article rédigé par Sébastien Vives le 24/11/15 (commande de Sportmag)

A lire sur le site de Sportmag, notre partenaire. Nous rédigeons des articles sur tous les sports. Sébastien Vives peut écrire sur n’importe quel sujet (sport, environnement, économie, entreprise, tourisme, culture…). N’hésitez pas à nous commander un article.

Pour lire tous les articles rédigés pour Sportmag (dont celui-ci sur le beach-volley) :

Pour nous contacter :

Traits d’Union

Sébastien VIVES

Tél. : 07 82 03 08 70

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr ou contact@traits-dunion.fr

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Portraits : le listing

Listing des portraitsVoici la liste non exhaustive des derniers portraits

Notre journaliste professionnel, dix ans d’expérience, à la plume intimiste et singulière réalise des portraits journalistiques de sportifs, entrepreneur-es, artistes…  Solidaire et citoyen, Sébastien VIVES réalise ces portraits pour votre communication institutionnelle ou pour les médias. Traits d’Union travaille sur commande. Les prestations peuvent concerner des entreprises, des coopératives, des fédérations, des collectifs, des agences de presse et des rédactions, des collectivités, des administrations, des associations et des particuliers.

La valeur ajoutée de notre journaliste est assurément les portraits. Il fait ressortir la personnalité, les valeurs, le parcours et les passions de son interloculteur.

Traits d’Union est une agence de communication rédactionnelle et une agence presse.

Les entrepreneur-es

Estelle Cadat (consultante et formatrice : CTC Cadat Training Consulting) : Portrait Estelle CADAT

Virginie Fougère (thérapeute en médecine chinoise, praticienne en massages) : Virginie Fougère

Kimberley Sutherland (formatrice d’anglais : L’atelier des langues) : Kimberley Sutherland

Astrid Romain (naturopathe) : Astrid Romain

Philippe Boudet (comportementaliste canin) : Philippe Boudet

Térésa Challal (maraîchère : Les cabas de Térésa) : Térésa Challal

Fabienne Houque (couturière : La fée au dé fi) : Fabienne Houque

Céline Hugou et Astride Fonlebeck (Duo nettoyage) : http://traits-dunion.fr/entrepreneures/

Corinne Boisson (gite auberge des Gorges de l’Aveyron) : http://traits-dunion.fr/gite-auberge/

Aurélie Jouan (frimousse et coccinelle) : http://traits-dunion.fr/frimousse/

Les sportifs

Amédée Domenech (rugbyman) : Amédée Domenech

Pierre Torres (handballeur) : Torres

Les artistes

Claude Nicaud (peintre) : Claude Nicaud

Mis à jour le 17 décembre 2015

D’autres portraits sont disponibles à la demande sur des rugbymen de l’US Montauban, des sportifs de tous sports. Vous pouvez bien sûr effectuez aussi une commande.

Budget

Demandez-nous un devis. Nous restons disponibles pour vous rencontrer et étudier les possibilités de partenariat éventuelles au vu de la forte synergie entre nos activités respectives.

Pour recevoir tous les articles :

Pour effectuer une commande :

Vous pouvez aussi voir plus d’articles sur le blog de notre journaliste Sébastien VIVES : www.sebastienvives.com

Enregistrer

Philippe Quintais. Pétanque

Philippe Quintais, le calme olympien

Philippe Quintais

Philippe Quintais, un des favoris du Trophée des Villes

Avec son équipe de Dreux, Philippe Quintais, 12 fois champion du monde de pétanque, compte bien titiller Draguignan au 15e Trophée des Villes, qui se déroulera du 3 au 6 décembre 2015 à Colmar.

Qu’est ce qui peut encore motiver Philippe Quintais, 12 fois champion du monde (8 en triplette et 4 en tirs de précision) et 11 titres de champion de France (4 en triplette, 3 en mixte, 2 en tête à tête et 2 en doublette) en tant que joueur ; et 2 autres breloques mondiales en tant que coach. « L’amour de ce sport, le plaisir de pouvoir pratiquer du beau jeu », répond t-il tout de go. « Tant que j’éprouverai du plaisir, je continuerai. Quand je ferai perdre mes partenaires, il sera temps d’arrêter. »

Il est en tout cas loin d’être lassé et sait d’où il vient. « Je garde en mémoire tous mes succès. Certains sont plus beaux que d’autres dont le premier, le titre de champion de France en individuel en 1988, qui m’a permis d’accéder à l’équipe de France. J’ai pu ensuite devenir champion du monde. »

Philippe Quintais : 12 titres mondiaux

Avec son abnégation, du travail et une part de chance, il a réussi à s’imposer au plus haut niveau international. Il assure que sa réussite et sa notoriété ne l’ont pas changé. « Les gens sont dans le sport comme dans la vie. Certains sont arrogants et d’autres simples. Moi je suis calme et je reste calme. Seul le regard des autres évolue. J’essaie de prendre et donner du plaisir. »

Quand il décroche la timbale en compétition, il ne manifeste pas d’effusion de joie démesurée. « Je suis moins exubérant que lorsque j’étais plus jeune. Maintenant que j’ai gagné à de nombreuses reprises, je joue avec moins de pression. » Dès que la partie est terminée, il rentre rapidement dans son antre, près de Chartres. « J’aime ma campagne et ma tranquillité. J’ai une vie la semaine et une autre le week-end. Je préfère celle de la semaine. Ce n’est pas toujours facile le sport de haut niveau. Il faut toujours rendre des comptes à la presse, sur les réseaux sociaux et aux sponsors. Nous ne sommes pas épargnés. Tant qu’il y a des résultats, tout va bien, sinon, tout est plus compliqué. »

Pour couper avec cette médiatisation, il part à la pèche, sa vraie passion. « Je suis bien tout seul. Les poissons ne me posent pas de questions ! »

Les boules ne sont pas bien loin malgré tout. Gérant depuis dix-sept ans de l’entreprise Quintaisport qui commercialise une ligne de vêtements, des accessoires et des jeux de pétanque, il tire bénéfice de sa passion, qui est devenue « un métier ». On peut compter sur lui pour être très professionnel à Colmar et offrir peut être une nouvelle coupe à la ville de Dreux…

Article rédigé par Sébastien Vives le 27/11/15 (commande de Sportmag)

A lire sur le site de Sportmag, notre partenaire. Nous rédigeons des articles dans les différentes rubriques UNSS, UGSEL, USEP, FFSU, business, omnisports… Notre journaliste renoue ainsi avec son grand amour, le journalisme sportif. vous pouvez donc voir que Sébastien Vives peut écrire sur n’importe quel sujet (sport, environnement, économie, entreprise, tourisme, culture…). N’hésitez pas à nous commander un article.

Pour lire tous les articles rédigés pour Sportmag (dont celui-ci sur Philippe Quintais) :

Pour nous contacter :

Traits d’Union

Sébastien VIVES

Tél. : 07 82 03 08 70

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr ou contact@traits-dunion.fr

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Yann Cucherat. Centre nautique

Yann Cucherat : « Un écrin au cœur de Lyon »

Après trois ans de travaux, le Centre nautique Tony Bertrand, flambant neuf, est sorti de terre cette année. Décryptage avec Yann Cucherat, l’adjoint au maire de Lyon, chargé des Sports, de la Jeunesse et de la Vie associative.

Yann Cucherat

Le Centre nautique Tony Bertrand à Lyon

Pourquoi le Centre nautique du Rhône a-t-il été renommé Centre nautique Tony Bertrand ?

Yann Cucherat : « Il y a deux raisons. Tout d’abord, ce centre avait besoin d’une autre couleur, d’une nouvelle appellation. D’autre part, Tony Bertrand a été un personnage emblématique de Lyon et de sa politique sportive. Il a été adjoint aux sports durant trois mandats (de 1959 à 1977). C’est lui qui a créé le Palais des sports, la plaine des jeux de Gerland, plusieurs piscines dont le Centre nautique et une centaine de salles de sport. Il a fait rayonner la ville de Lyon. A 104 ans, il est venu baptiser le Centre nautique (en septembre 2015). »

Quelle a été la nature des travaux engagés au Centre nautique ? Pourquoi les bassins nord et sud ont dû être rénovés ?

« Le budget a été conséquent : 30 millions d’euros ont été investis. Il n’avait pas été rénové depuis sa création en 1965. Il avait besoin d’un coup de jeune. Les bassins étaient trop vétustes. Nous avons étalé les travaux sur trois ans pour ne pas perturber son utilisation estivale. La piscine est vraiment utile lors des périodes de fortes chaleurs. Nous avons commencé par le bassin nord. Nous avons apporté une offre nouvelle : banquettes à bulles, bains bouillonnants, jeux d’eau, toboggan, « pentagliss », rivière à contre-courant, pataugeoire… Sur le bassin sud, nous avons refait le fond. Il est désormais en inox : il restera ainsi en l’état. Nous avons installé un muret qui peut se relever au milieu de la piscine. Nous pouvons ainsi chauffer qu’une seule partie : l’énergie n’est pas gaspillée pour rien.

Le centre est ouvert à l’année avec une température à 28°. L’hiver, pour pouvoir accéder au bassin directement dans l’eau chaude, nous avons créé un couloir de nage. Nous avons aussi rénové les vestiaires. La billetterie a été également repensée pour améliorer la fluidité à l’entrée. Enfin, nous avons effectué une refonte de tout le système de filtration d’eau et de la motorisation. »

Yann Cucherat, ancien sportif de haut niveau

Aviez-vous du retard par rapport aux autres grandes villes de France ?

« Non. Bien sûr, si nous avions encore plus de bassins, tout le monde serait content. Pour autant, il faut savoir que le coût de la construction et de l’entretien est très élevé. Le budget consacré aux piscines représente un tiers du budget des sports ! Nous essayons toujours de trouver le bon équilibre. »

Quel était l’objectif général de ces travaux ?

« De rénover un équipement vieillissant en plein cœur de ville. Le but est que tout le monde passe de bons moments. L’été, les gens viennent toute la journée. Ils peuvent profiter, avec leurs enfants, de tous les équipements, pas seulement que de la piscine. Nous avons mis également en place des activités terrestres de loisirs comme du tennis de table, du tir à l’arc, du volley… Nous avons répondu à un besoin des Lyonnais. Pour preuve, les lignes d’eau sont prises tout le temps. Le public est conquis et fidèle. Nous avons aussi satisfait à une demande des associations sportives qui souhaitaient avoir des créneaux disponibles ; et aux scolaires pour l’apprentissage de la nage. »

Avec un bassin olympique de 50 mètres, Lyon va-t-il ainsi accueillir régulièrement des compétitions nationales et internationales ?

« Ce n’est pas une volonté en soi, ce n’est pas ce que nous souhaitons. S’il y a des opportunités, nous les prendrons, mais nous ne voulons pas couper le grand public du Centre nautique. Le lieu est dédié aux nageurs et ceux qui veulent se dépayser. »

Quelles sont les activités proposées l’hiver ?

« Uniquement de la nage. Le bassin est chauffé. Il y a trois autres projets en cours. En avril-mai 2016, une partie restauration sera effective, avec un souci de privilégier la qualité et à des prix raisonnables. »

Quelle est la particularité de ce centre aquatique ?

« Son emplacement. Cet équipement se situe en plein cœur de la ville, le long du Rhône. Le cadre est idéal, magique. C’est un magnifique écrin. Quand on nage à ciel ouvert, on a une vue imprenable sur les deux grands ponts, sur l’hôtel Dieu et sur la Basilique Notre-Dame de Fourvière. Ce sont des monuments emblématiques de Lyon. L’équipement est aussi doté de quatre mats qui surplombent la ville et l’illuminent. Nous allons organiser prochainement des nocturnes qui vont valoriser le site. On pourra se baigner la nuit et l’hiver dans une eau à 28° ! »

Je vous remercie Yann Cucherat.

Article rédigé par Sébastien Vives le 26/11/15 (commande de Sportmag)

A lire sur le site de Sportmag, notre partenaire. Nous rédigeons des articles dans les différentes rubriques UNSS, UGSEL, USEP, FFSU, business, omnisports… Notre journaliste renoue ainsi avec son grand amour, le journalisme sportif. vous pouvez donc voir que Sébastien Vives peut écrire sur n’importe quel sujet (sport, environnement, économie, entreprise, tourisme, culture…). N’hésitez pas à nous commander un article.

Pour lire tous les articles rédigés pour Sportmag (dont celui-ci sur Yann Cucherat) :

Pour nous contacter :

Traits d’Union

Sébastien VIVES

Tél. : 07 82 03 08 70

Mail :  sebastien-vives@traits-dunion.fr ou contact@traits-dunion.fr

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Post Navigation